Gouvernement du Québec

Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec

Manchettes précédentes

Volet faune

Découvertes significatives et travaux réalisés (volet faune)

2005

  • En 2005, le personnel du CDPNQ a effectué la révision d’une partie importante des rangs de précarité des espèces fauniques québécoises. Cette évaluation, qui doit être mise à jour régulièrement, constitue la première étape du processus visant à identifier les espèces fauniques en situation précaire et celles qui pourraient être désignées ultérieurement.
  • Au cours de l’année 2005, 270 nouvelles occurrences ont été ajoutées dans le système d’information du CDPNQ et environ 780 autres ont été modifiées. Ce travail a principalement permis de finaliser le traitement de l’ensemble des sept espèces de tortues, de la couleuvre brune, de la couleuvre tachetée, de la salamandre pourpre, de la salamandre sombre des montagnes, de la salamandre sombre du Nord, du faucon pèlerin anatum et du pluvier siffleur. De plus, un important travail de mise à jour a été amorcé concernant les chiroptères.
  • Un projet de partenariat avec l’Agence Parcs Canada a été entrepris afin de déterminer les occurrences d’éléments présentes dans les limites des parcs nationaux et des sites nationaux historiques en territoire québécois.
  • Une nouvelle Liste des espèces de la faune menacées ou vulnérables susceptibles d’être ainsi désignées est actuellement en préparation et pour la première fois, elle comprendra des espèces de la faune invertébrée, suite aux travaux effectués au cours des deux dernières années. La parution de cette liste est prévue pour le printemps 2006.
  • Le CDPNQ a préparé des listes d’espèces québécoises et évalué des rangs de précarité pour certains groupes d’invertébrés : les odonates, les lépidoptères, les cicindèles, les écrevisses et les mulettes.
  • Des listes préliminaires d’espèces ont également été amorcées pour les gastéropodes, les trichoptères, les éphémères et les coléoptères du Québec.
  • Le CDPNQ suit actuellement huit espèces de mulettes indigènes et une espèce de papillon qui est en processus de désignation : le satyre fauve des Maritimes.
  • En 2004-2005, les premières occurrences d’invertébrés ont été créées.  Actuellement, 83 occurrences de mulettes indigènes sont inscrites dans le système d’information du CDPNQ.

2004

  • Au cours de cette année, des rangs de priorités pour le Québec (rangs S) ont été établis pour les groupes suivants : moules d’eau douce, cicindèles, écrevisses, odonates, mammifères, reptiles, poissons, amphibiens et certaines espèces d’oiseaux. Consultez la section méthodologie pour de plus amples informations sur l’évaluation de ces rangs.

  • Un tableau de bord présentant la situation de 81 espèces, sous-espèces ou populations géographiques isolées a été produit en novembre 2004. Ce tableau présente les différents statuts des espèces, l’état d’avancement du processus de désignation et leur rétablissement, ainsi que des données sur les tendances se dessinant chez les populations. Il présente aussi différents indicateurs de suivi des espèces en situation précaire.

  • Pour le groupe des amphibiens et reptiles, de même que pour certaines espèces d’oiseaux, un important travail de mise à jour et de contrôle de qualité des occurrences a été réalisé. Ainsi, on a pu associer les observations et créer les polygones pour chacune des occurrences concernées (existantes et nouvelles occurrences). Consultez la section méthodologie pour de plus amples informations sur l’évaluation de ces rangs.

  • Au cours de cette année, le personnel du ministère des Ressources naturelles et de la Faune a inventorié pendant 10 jours les populations de mulettes, surtout dans la baie de l’anse à l’Orme au lac des Deux-Montagnes. Elles ont détecté pour la première fois la présence de moules zébrées. Des échantillonnages ont également été réalisés dans le Centre-du-Québec, où la diversité en espèces est la plus grande au Québec, ainsi que dans le fleuve Saint-Laurent, plus précisément à l’île à Gagnon à Saint-Augustin où deux Obovaria olivaria ont été trouvées vivantes (la dernière trouvée vivante dans le fleuve Saint-Laurent remontait à 1982, soit avant l’apparition des moules zébrées au Québec).

  • Un article scientifique a été publié pour faire connaître au public les mulettes et pour le sensibiliser à leur situation précaire, à leur rôle dans les écosystèmes, aux causes de leur déclin ainsi qu’à leur situation au Québec. Référence de l’article

  • En collaboration avec le Service canadien de la faune, des inventaires fauniques dans cinq territoires protégés ont été dressés pour déterminer la présence d’espèces appartenant aux groupes suivants : anoures, urodèles, couleuvres, tortues, micromammifères, chiroptères et oiseaux. De façon opportuniste, des moules et des poissons ont également été recensés.

2003

  • Nous avons signalé une nouvelle espèce de moule pour le Québec : Actinonaias ligamentina.

  • En septembre 2003, un tableau de bord des espèces fauniques en situation précaire au Québec a été produit. Ce document décrit, pour chacune des espèces inscrites, le statut, l’état d’avancement du processus de désignation, les projets et actions de rétablissement réalisés, la tendance qui marque la situation générale et indicateur .

  •  Pour la zone affectée par la tempête de verglas de janvier 1998, des fiches de caractérisation ont été produites et des mesures spécifiques d’atténuation ont été définies pour 25 espèces fauniques habitant  cette zone qui sont menacées, vulnérables ou susceptibles d’être ainsi désignées.

  • Des mesures de protection concernant les activités forestières réalisées sur les terres du domaine de l’État ont été prescrites pour la tortue des bois (Glyptemys insculpta), le pygargue à tête blanche (Haliaeetus leucocephalus), le faucon pèlerin (Falco peregrinus) et l’aigle royal (Aquila chrysaetos).

 

Nouveautés

Manchettes précédentes (faune et flore)

Manchettes précédentes (flore)