Gouvernement du Québec

Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec

Zoologie

Projets en cours

Amphibiens

  • Salamandre sombre des montagnes
    Description : Dans le cadre du plan d'intervention sur les salamandres de ruisseaux, un projet de maîtrise est sur le point de se terminer à l’Université de Montréal. Il vise notamment à caractériser les habitats qui sont utilisés par les salamandres sombres des montagnes dans le but de mieux protéger cet amphibien. Les résultats devraient être disponibles en 2005.
     
  • Rainette faux-grillon de l’Ouest
    Dans le cadre du plan de rétablissement de la rainette faux-grillon de l’Ouest, on élabore présentement des plans de conservation d’habitats pour cette espèce dans les régions de la Montérégie et de l’Outaouais. Les enjeux sont majeurs, principalement en Montérégie où l’espèce est en déclin à cause du développement urbain et de l’intensification de l’agriculture.
     
  • Diverses espèces d’anoures
    Suivi des populations d’anoures
    Description : Le projet est en cours depuis 1993. Le suivi, réalisé en collaboration avec la Société d’histoire naturelle de la vallée du Saint-Laurent (SHNVSL) et des bénévoles, permet d’identifier les espèces entendues et d’évaluer l’abondance relative des populations le long des parcours routiers prédéterminés. Les données collectées depuis 1993 ont été analysées dans le cadre d’un projet de maîtrise en statistiques réalisé à l’Université Laval. Les recommandations de ce projet serviront à améliorer le programme de suivi des anoures.

Haut

Tortues

  • Tortue-molle à épines
    Description : Un important projet de suivi des tortues-molles à épines qui hibernent au pont d’Alburg au lac Champlain, a été amorcé en 2004 par l’équipe de rétablissement de cette espèce. Seize individus ont été équipés d’émetteurs et suivis afin de documenter leur comportement pendant la reconstruction du pont. Ce projet est réalisé en collaboration avec le Vermont Fish and Wildlife Dept.

    Un site de ponte a été aménagé le long de la rivière aux Brochets pour offrir aux femelles de cette espèce un endroit où elles pourront pondre leurs œufs à l’abri. Ce projet a été réalisé en collaboration avec Canards illimités et le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec. Un suivi sera effectué au cours des prochaines années pour préciser dans quelle mesure les tortues utilisent le site.
     
  • Tortue des bois
    Description : Un étudiant de l’Université de Sherbrooke achève un projet de maîtrise réalisé dans la région de l’Estrie. Ce projet vise à documenter l’écologie thermique et la sélection de l’habitat chez la tortue des bois. Une trentaine de tortues ont été munies d’émetteurs pour suivre leurs déplacements pendant deux ans (2003 et 2004). Les résultats devraient être publiés au cours des prochains mois.
     
  • Diverses espèces de tortues
    Description : Un projet expérimental visant à aménager des sites de ponte pour plusieurs espèces de tortues est en cours depuis cinq ans dans la région de l’Outaouais. Fruit d’une collaboration entre l’Université de Montréal et plusieurs autres partenaires, le projet vise à proposer des techniques pratiques d’aménagement de sites de ponte pour plusieurs espèces de tortues.

    Description : Une équipe formée en 2004 produit un plan de rétablissement de cinq espèces de tortues du Québec, soit la tortue mouchetée, la tortue des bois, la tortue musquée, la tortue géographique et la tortue ponctuée. Le plan propose des actions en vue d’acquérir des connaissances, de protéger les habitats et de sensibiliser le public.

Haut

Mammifères

  • Chiroptères
    Réseau d’inventaire acoustique des chiroptères du Québec
    Description : Le réseau a vu le jour à l’été 2000 en collaboration avec le Biodôme de Montréal, des bénévoles, Envirotel 3000 inc. et la Fondation de la faune du Québec. Le projet vise à obtenir des connaissances sur la répartition et l’état des populations de chauves-souris au Québec. Le projet est actuellement réalisé sur 16 parcours d’écoute répartis dans les directions régionales de la province. À l’aide d’un détecteur d’écholocation couplé à un magnétophone, les cris de chauves-souris sont enregistrés par les bénévoles. Ces cris sont par la suite analysés par des spécialistes de la firme Envirotel 3000 inc. et les espèces sont identifiées selon les particularités des sonagrammes. À moyen et long terme, il sera possible de préciser les tendances des populations de chiroptères du Québec. Les données serviront également à formuler des recommandations pour la protection des espèces et de leurs habitats.
     
  • Chiroptères
    Description : Seize hibernaculas ont été aménagés pour les chauves-souris au Québec. Il s'agit essentiellement de mines abandonnées et fermées par une grille spéciale qui permet le passage des chauves-souris en tout temps. Le dispositif empêche le public d’entrer dans la mine pour des raisons de sécurité et pour limiter le dérangement des chauves-souris. Afin de dénombrer les spécimens qui hibernent dans certaines mines, des compteurs laser ont été installés près des grilles. Les données collectées permettront de mettre au point un indicateur à long terme des tendances des populations cavernicoles. Ce projet est réalisé en collaboration avec la firme Envirotel 3000 inc., le Service du développement et du milieu minier du ministère des Ressources naturelles et de la Faune et la Fondation de la faune du Québec.
     
  • Chiroptères
    Description : Un projet réalisé en collaboration avec l’Université du Québec à Montréal et le Biodôme de Montréal dans le cadre de la rédaction d’une thèse de maîtrise, vise à documenter l’habitat d’alimentation de certaines espèces de chauves-souris. Trois secteurs sont à l’étude : Laval, Mauricie−Bois-Francs et l'Estrie. On devrait ainsi mieux connaître les besoins en habitat des chiroptères et être en mesure de mieux les protéger.

Haut

Oiseaux

  • Inventaire du faucon pèlerin 2005
    Chaque année, un suivi de la sous-espèce anatum au sud du Québec est réalisé par le Regroupement QuébecOiseaux (RQO) en collaboration avec le Service canadien de la faune et le secteur Faune Québec du ministère des Ressources naturelles et de la Faune. Par ailleurs, tous les cinq ans depuis 1970, un inventaire de la population de Faucons pèlerins est réalisé à la grandeur de l’Amérique du Nord, y compris au Québec.

    L’inventaire quinquennal doit à nouveau être réalisé au cours de l’été 2005. De fait, l’équipe de rétablissement des oiseaux de proie, responsable du rétablissement de l’espèce au Québec, considère qu’il est essentiel que le Québec y participe. Pour assurer le succès de cette entreprise et maximiser le nombre de données récoltées, plusieurs collaborateurs prendront part au projet, entre autres, les participants du réseau de bénévoles du RQO, certains employés du ministère des Ressources naturelles et de la Faune et du Service canadien de la faune, ainsi que des contractuels.

Haut